BangBang : bangbangblog.com

Oncle Lester

Le Festival du MicroCinéma de Lanaudière: banlieue D.I.Y.

Claudia Boutin
29 août 2010

Les 29 et 30 août, le Théâtre du Vieux-Terrebonne accueille la quatrième édition de ce festival dédié à la création cinématographique locale et aux débats houleux qui la (mal) nourrissent. Quelques micros-propos échangés avec Liliane Boucher, co-fondatrice de l’événement, ont réussi à solutionner une méga interrogation…

Mais qu’est-ce que ?

«Quand on parle de micro-cinéma, on fait référence aux équipes réduites et aux petits budgets, m’explique Liliane. En chapeautant la production, on se rend compte très rapidement qu’à part Kino (640 ici) et les Ciné-répertoires, il n’y aucun événement célébrant les films indépendants dans notre région.  Il fallait bien projeter nos films quelque part et susciter un engouement pour le cinéma dans notre coin!»

Est-ce que le Festival se présente comme un doigt d’honneur à l’industrie cinématographique d’ici ? Doit-on sentir une fibre anarchiste bien enracinée dans ce beau projet ? «Ce n’est pas un courant qui se veut une jambette au financement public des créations cinématographiques. Au contraire !  Par contre, il faut multiplier les possibilités de production, les lieux de diffusion. Il faut combler  l’immense fossé qui existe entre les production financées (et ce qu’on fait), entre le D.I.Y et la SODEC ou Telefilm.»

Production et diffusion: un sujet bien chaud (sauce Cassivi ou pas) qui sera abordé au cours des deux journées, notamment lors d’une rencontre avec Simon-Olivier Fecteau, coréalisateur et coscénariste de Bluff et de plusieurs courts-métrages. Pour suivre l’évolution de l’événement, le site web est disponible à l’adresse suivante: http://www.microcinema-lanaudiere.info/; une programmation complète et de plus amples renseignements sur le projet Courts Toujours 201o vous y attendent.

Pas encore de commentaire.

Oncle Lester

Claudia Boutin

À la fois nulle part et partout: un blogue loin des montres et des calendriers.

À propos

RUBRIQUES