BangBang : bangbangblog.com

Oncle Lester

Se faire king-khaner le shrine

Claudia Boutin
10 octobre 2010

King Khan and The Shrines au Cabaret du Mile-End c’est :

- Côté billets, se penser vraiment au-dessus de notre affaire en étant affiliées à un média. Payer comme tout le monde, malgré nos belles simagrées.

- De modestes gin tonic qui, grâce à l’ingéniosité d’une pimb’, ont été repimpés par de l’eau-de-vie dans la salle de bain. Vivement se refaire une beauté avec de tels outils.

- Du beau monde en grappes: joyeux, excités, locasses. Messieurs, la tuque vous va si bien quand elle n’a pas un écusson des Nordiques.

- Grand Trine en pleine forme, avec un moment à la Stooges, quand le chanteur s’est risqué au stage diving, aux crachats de bière, au saut périlleux du haut d’un haut-parleur et à la propulsion au sol d’un corps enivré.

- Gentlemen Jesse & His Men, un son punk rock assez commun. Le claviériste avait les mains en position karateka et on a pu entendre quelqu’un crier «Weezer» après la première chanson. Bon c’est méchant, mais ça nous a fait bien rire (au retour de la salle de bain).

- Un garçon au one piece en cuirette, avec sa peau comme première couche. Sympathique.

- Voir un membre du trash porter son casque de vélo par précaution.

- Une paire de lunettes retrouvée. Récompense: un shooter de Jameson. On l’attend toujours…

- Des costumes dignes des Pierrafeux pour The Shrines, avec leurs bijoux en dents d’animaux. King Khan, fidèle à lui-même, a revêtu en premier lieu un veston aux rosaces violacées, tout de velours. Le rappel : bédaine, cape de soie et casque de colonisateur.

- Du pur boogie, de la danse effrénée, des fous rires en se poussant, des tapes dans le t-shirt mouillé, des poignées de mains pour se relever d’une chute, une Took My Lady To Diner démentielle.

- Se laisser le sourire aux lèvres, les vêtements trempés comme une lavette en chantant : Une toune, deux tounes, trois tounes, quatre tounes, osti que j’pue d’la craque de foune (Otarie, Va donc m’acheter une bière à place).

- Une envie de fast-food non comblée. On ne peut pas toujours avoir son cheeseburger et le manger.

Pas encore de commentaire.

Oncle Lester

Claudia Boutin

À la fois nulle part et partout: un blogue loin des montres et des calendriers.

À propos

RUBRIQUES