BangBang : bangbangblog.com

Oncle Lester

Et.Tu.Dis.Souvent.Aussi: cric, crac, grunge.

Claudia Boutin
22 octobre 2010

Il y a eu la Baz’ardeuse Ledoux et la contrebassiste de The Youjsh.  Vint le temps de la Pimb’ et ses cils battant pour une membresse des USWOF. Comme l’annonce le dicton «jamais deux sans trois», le Quai des brumes a vu (encore une fois) quelques gueules (dont la mienne) claquer le plancher de leur sourire béât. À la batterie pour Navet Confit, Lydia Champagne est simplement magnétique. Jamais varger dans une grosse caisse n’aura été aussi puissant et sexy. Voilà, c’est dit. Fin de la parenthèse élégiaque.

Le trio mené par Carl-Éric Hudon (basse, chant) et son acolyte brassicacé (guitare, chant) a offert toute une soirée rock-de-flanelle au public du Quai hier soir, dans le cadre des festivités entourant le vingt-cinquième anniversaire. Les lois du grunge obligeant, distorsion exponentielle, cris gutturaux et moumouttes humides étaient au rendez-vous. À défaut d’avoir lancé des chaises sur scène, certains spectateurs ont exécuté quelques pas de danse sur les reprises, entre autres, de Contre le tien-Ananas Bongo Love et de Papier Vampire…sans oublier Dire Strait. Une version québécoise des frères Knopfler ? Les headbangers étaient sûrement moins nombreux sur «Sultans of Swing».

Levée de pinte fraîche aux collaborations festives, notamment à Jacques Bertrand Junior et son aura hard-rock (!), ainsi qu’à  la pièce interprétée, majoritairement à genoux, par Vincent Blain de L’Indice. Malheureusement retenue dans le Far  West montréalais, j’ai manqué Polipe et la ferveur islandaise qui les suit de très près. La preuve : on souffle maintenant de la boucane dehors, durant les conversations nocturnes…

Après un rappel et une tentative d’en obtenir un second, le groupe a quitté  pour mieux nous laisser avec un classique du répertoire D.I.Y : «Love Buzz», une reprise des néerlandais Shocking Blue par Nirvana. Littéralement : un pied hors de la scène et bam ! les rythmes de Bleach qui s’entament. Une fin en laine cardée pour une soirée de beau bruit.

2 commentaires

Oncle Lester

Claudia Boutin

À la fois nulle part et partout: un blogue loin des montres et des calendriers.

À propos

RUBRIQUES